Close

Le Manifeste du Camp n°1

30.00

30 en stock

Catégorie : Product ID: 1522

Description

Le Manifeste du camp n• 1 est tout à la fois un témoignage, un roman et un document prodigieux. L’histoire est celle des officiers français qui furent fait prisonniers par le Viet-Minh en 1950 et qui, au bout d’un an de captivité, soumis à un « lavage de cerveau » coupés du monde extérieur, signèrent, dans des conditions dramatiques, un texte par lequel ils approuvaient la guerre de Ho Chi Minh et condamnaient l’armée française, leur armée. A travers les récits des survivants, l’auteur a reconstitué la genèse de ce manifeste. Il montre comment, en certaines conditions, toutes les croyances les plus fermes peuvent s’effondrer.
Avec un pouvoir d’évocation très rare, qui s’allie à une connaissance exceptionnelle du sujet, l’auteur a su faire revivre les personnages les plus variés, tous les types d’officiers, de milieu et de recrutement différents, qui se trouvent réunis au Camp n°1.
S’il sait recréer avec une véracité qui s’impose la foi du moine soldat qui était celle de l’armée du Viet Minh, il montre aussi l’endoctrinement constant auquel à tout moment étaient soumis les hommes et les officiers de l’armée populaire. Rien dans ce récit n’est faux sinon les noms des personnages. Les officiers français qui connurent l’expérience du camp n°1 n’ont, pour la plupart, pas survécu.

Extraits de presse :
« L’auteur a su admirablement ressusciter cette guerre oubliée qui fut encore une guerre d’hommes et non de techniques.  »
Claudine La Haye. (L’Express).
« Voilà le témoin-type d’une des plus pathétiques entreprises de ce temps. »
jean Lacouture. (Le Monde).
 » Le Manifeste du camp n° 1 est un document qui témoigne en faveur de l’homme tout nu. Simplement, il se lit comme un roman. »
Jean-Martin-Chauffier. (Le Figaro littéraire).

Jean Pouget. Sorti de St Cyr sous l’occupation, il rejoint le maquis en Corrèze en 1944: sa vie et sa carrière de 1944 à 1960 se confondent avec toutes les expéditions militaires menées par la France outremer. Aide de camp du Général Navarre, il se fit parachuter à Dien Bien Phu la veille de la capitulation de la place forte ; alors il fut fait prisonnier. Après sa libération, ce fut l’Algérie.  il quitta l’armée vers les années 1960: puis devint grand reporter au Figaro.

De Jean Pouget.
Format 230 x 210. 444 pages

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Manifeste du Camp n°1”